Qu’est-ce-qu’un vin produit selon les principes de l’agriculture biodynamique ?

L’agriculture biodynamique est un concept qui se base sur le respect général de la nature et de ses produits.  La production de vin est aussi concernée par ce dernier et nombreux sont les viticulteurs qui s’y intéressent. Comment se déroule cette production et  comment réussir à  faire la différence avec le « vin bio » ?

Les grands traits de l’agriculture biodynamique

L’agriculture biodynamique est le fondateur de l’agriculture biologique. La différence c’est que son principe repose sur le total respect de la nature. En effet, les bio-dynamistes considèrent le sol comme un « tout » c’est-à-dire un être vivant qui a ses besoins pour vivre pleinement. Pour en prendre soin, ils n’utilisent que des préparations biodynamiques à partir d’ingrédients naturels pour ne pas rompre l’équilibre. Enfin, ils travaillent au rythme cosmique c’est-à-dire en fonction de la position des étoiles, des planètes, de la lune et du soleil. Le but de cette pratique est de fournir des aliments et des produits biodynamiques avec une qualité nutritive maximale et parfois gustative afin de satisfaire le corps, l’âme et l’esprit.

Un vin biodynamique

Un vin biodynamique dans ce cas, est un produit d’une culture de vigne suivant les principes de cette agriculture. Cette dernière vise à intensifier la richesse organique de la vigne afin d’obtenir une meilleure récolte riche en matières nutritives. En intensifiant la vie du sol, les vignerons  favorisent un meilleur échange entre la terre et la plante. Toutes les préparations utilisées pour booster ce partage sont composées de produits naturels comme de la bouse, de la corne…En d’autres termes, un vin biodynamique exprime donc mieux le terroir et fait ressentir cette qualité organoleptique dans ses goûts.

Différence entre le vin bio, biodynamique et naturel

Sans conteste, ces trois types de vins sont des produits respectueux de l’environnement. Le vin bio est un produit dénué  de substances phytosanitaires réglementé selon un cahier de charge spécifique. En effet, pour la vinification, seules les substances certifiées bio sont autorisées, c’est-à-dire des produits issus d’une agriculture biologique. Le vin agriculture biodynamique quant à lui est basé sur les principes précédemment cités avec un ajout de souffre pas plus de 90 mg par litre pendant la vinification. Il existe bel et bien des labels pour ce type de vin. Enfin, le vin naturel, comme son nom l’indique est un produit issu d’une agriculture biologique ou biodynamique où le vigneron tente de conserver au maximum cet aspect naturel en évitant tout rajout.

Acheter une cave à vin, oui mais pour quel type de conservation ?
Comment conserver le vin sans avoir de cave ?